Fonds Européen Agricole Blog


20/05/2019


feader.jpg

La SARL Domaine Salvator a décidé d’améliorer l'unité de production d'huile pour s'adapter à la demande de trituration d'olives grandissante et moderniser de l'outil de production. Cette modernisation permettra un meilleur retour à l'oléiculteur plus important.


« l’Europe s’engage en Région Sud »

 

La SARL Domaine Salvator a décidé d’améliorer l'unité de production d'huile pour s'adapter à la demande de trituration d'olives grandissante et moderniser de l'outil de production.
Cette modernisation permettra un meilleur retour à l'oléiculteur plus important.

Ce projet est financé avec le concours de l’Union européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le développement Rural.

Lors des dernières années, il y a eu des progrès croissants concernant la récolte des olives, au niveau du choix du moment le plus favorable pour obtenir l'huile la plus quantitative et qualitative possible et en termes de développement de la récolte mécanique.
Cette évolution de la récolte conduit à une récolte moins étalée dans la durée, les apports d'olives quotidiens au moulin sont plus importants et doivent être triturés le plus rapidement possible pour conserver et exprimer au mieux la qualité chimique et organoleptique de l'huile contenue dans l'olive.
Le nombre de nos apporteurs a triplé en cinq ans (35 à 109) et devrait encore augmenter.
Le parc de machines actuel de notre moulin limité à une mise en production maximum de 700 kg d’olive par heure ne nous permet plus d'absorber le volume des apports d’olives dans le respect des cahiers des charges qualitatif pour l’élaboration de l’Huile d’olive notamment de l’AOP haute Provence.

Nous avons décidé de moderniser l'outil de trituration par :

l’acquisition d’une laveuse, d’un broyeur, de trois malaxeurs supplémentaires, d’un décanteur nouvelle génération plus performant de plus grande capacité (1800 kg/h) ainsi que de tables inox pour le conditionnement de nos huiles d’olive.

Ce projet d’investissement permettra :
- de diminuer ou de supprimer les temps d’attente pour la mise en production des olives
- de diminuer ou de supprimer les arrêts de production,
- d’optimiser aux maximums les durées de malaxage
- de mieux répondre aux à-coups de production induits par le développement de la récolte mécanique qui augmente le nombre et le volume des apports d’olives journalier
- de mettre en œuvre correctement et surtout au bon moment les lots d'olives ayant subi une fermentation maîtrisée pour l'élaboration du fruité à l'ancienne (moment défini par tableur intégrant les variations de température définissant la durée pour une qualité organoleptique et chimique optimale )
- d’améliorer la productivité
- d’améliorer les conditions de travail et diminuer la pénibilité.
- de diminuer la consommation d’eau de plus de 3000 litres/jour

Subvention accordée: 73461,19€


Laisser un commentaire:


lang en lang fr