Amertume sentinelle du système immunitaire Blog


08/03/2017


huile-d-olive-amertume-1.jpg

Un article très intéressant nous montre comment des chercheurs ont prouvé scientifiquement que l'amertume éclanche une batterie de protection naturelle. © Pour la Science – n° 473 – Mars 2017


Le numéro 473 du magazine "Pour la science" nous présent un article très intéressant sur l'amertume. [...]Nous avons conclu que les cellules épithéliales des voies respiratoires utilisent le récepteur d’amertume T2R38 pour détecter une activité bactérienne et activer les défenses immunitaires. [...]

Le processus complexe des défenses immunitaire commence par le goût! [...] Ces expériences suggèrent que les récepteurs du goût constituent un système d’alerte précoce de la défense immunitaire dans les voies respiratoires. [...] Ces récepteurs du goût seraient en quelque sorte une première arme, déjà chargée et prête à tirer, du système immunitaire : ils joueraient un rôle primordial au tout début de l’infection en déclenchant une réaction immédiate. [...]
Un récepteur de l’amertume qui produit une forte réponse protégerait mieux contre les infections qu’un récepteur déclenchant une faible réponse, lequel accroîtrait la susceptibilité aux maladies infectieuses. [...]
en activant les récep- teurs, conduisent les cellules à libérer du monoxyde d’azote, létal pour les microbes. [...]
Ainsi, les nombreux composés amers présents dans la nourriture pourraient avoir des fonctions thérapeutiques. [...]
De nouveaux traitements à base de com- posés amers permettront peut-être un jour de combattre les infections sans recourir aux antibiotiques. [...]

 

LES AUTEURS

Robert J. LEE est professeur assistant au sein du service d’otorhinolaryngologie, chirurgie de la te?te et du cou et du service de physiologie de la faculte?

de me?decine Perelman a? l’universite? de Pennsylvanie, aux E?tats-Unis.

Noam A. COHEN est mai?tre de confe?rences au sein du service d’otorhinolaryngologie de l’universite? de Pennsylvanie.

 

© Pour la Science – n° 473 – Mars 2017

 




Laisser un commentaire:


lang en lang fr